L'histoire de Veronica Mars, 10 ans après la série. Notre héroïne a grandit et mûrit. Elle est aujourd'hui professeur à Hears Universtiy et détective amateur à ses heures perdues.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Douce euphorie... (Sélène)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Douce euphorie... (Sélène)   Jeu 23 Oct - 19:44

J'étais assise devant la télévision, attendant d'entendre la sonnette de l'entrée. Quelque peu stressée, je n'arrêtais pas de me repasser ce que j'allais faire dans ma tête.

Une fois qu'Andreï aurait le dos tourné, il serait aisé de prendre son portable et d'introduire le micro à l'intérieur. Mais s'il découvrait le micro que j'avais laissé dans le tiroir du meuble de la télévision, s'il ne sortait pas son téléphone de sa poche, s'il ne l'avait pas sur lui...? Des tonnes de questions se bousculaient dans ma tête et me rendait nerveuse. Je devais à tout prix garder mon sang froid et ne pas lui montrer que j'étais inquiète...

Malgré moi, je ne pus que sursauter quand une main se glissa sur mon épaule. Instinctivement, je me retourna et ne fus pas surprise de voir Andreï se tenir devant moi. Il portait un training sur le quel était brodé son numéro de joueur et à son épaule son sac de sport. Je comprenais qu'il rentrait de l'entraînement. Sans attendre un mot de ma part, il vint s'asseoir à mes côtés.

- Tu n'as pas entendu quand j'ai sonné? Normal, tu mets la télé tellement fort! Je suis rentré, comme personne ne venait m'ouvrir.

* Ca tu sais très bien le faire, je sais...*

- Tu aurais pu faire un effort! T'as vu ce que tu portes! Tu t'es douché au moins...?

Je retrouvais peu à peu mes habitudes et même la joie de le revoir. Cela faisait un bout de temps que nous n'avions pas passé du temps ensemble. Je lui avais écrit dans l'après midi pour qu'il passe voir un film à la maison ce soir. Avant, ils nous arrivaient déjà de le faire, l'invitation ne lui avait donc pas parue louche.
Il rigola de ma remarque et m'attira vers lui, naturellement.

- Biensur que je me suis douché! Sens... Savon à la noix de coco! T'as vu ça, je suis même coquet! Je ne me contente pas du banale Axe que tous les garçons ont.

Je souris mais ne répondis rien. Etre dans ces bras, si près de lui, me mettait légèrement mal à l'aise. Je repensa alors à ma "mission" et me laissa faire.
Il choisit ensuite un film dans la large collection que j'avais. Mes dvd dataient encore de ma vie en Russie et étaient presque tout en Russe. Le film débuta et je me blottis dans les bras d'Andreï. Il n'était pas bavard, ni raffiné, ni cultivé... Mais il était fort, grand, drôle et attentionné. J'avais beau être sensiblement attiré par lui, je ne pensais qu'au moment où il irait aux toilettes ou chercher à manger. Alors que j'étais appuyée contre lui, mes voeux se réalisèrent. Prétextant être mal à l'aise, il sortit de ses poches ses clés, son porte monnaie et... son portable, qu'il posa sur la table basse. Je me rapprochais de plus en plus de mon but... Je ne suivais pas le film étant complètement omnubilée par le "bon" moment. Je me lança alors, assez finement tout de même:

- Je vais faire des pops-corns.
- Laisse, j'y vais. Mets pause.

* Merci, finalement, tu es bien coopératif! *

Il s'en alla, me laissant seule avec plusieurs minutes devant moi. Les pop corns qui devait exploser dans le micro-onde allaient lui prendre quelques minutes. J'attendis d'entendre les premiers grains exploser, m'avança vers le meuble. D'un geste rapide, j'ouvris le portable d'Andrei et glissa le micro à l'intérieur. Je m'étonnais moi même... C'était comme si j'avais fait ça toute ma vie. Je reposa le téléphone et attendis, blottie dans les couvertures du canapé. Andreï revint avec une bouteille de Coka et un saladier de pop corn. Il posa le tout sur la table et s'assit. Je le regardais faire, et lorsque son regard croisa le mien, je fus surprise d'y voir de la tendresse... Il ne remit pas le film en marche. Il continua de me regarder et se pencha vers moi pour me dire d'une voix incroyablement masculine:

- Viens là...

Avec sa grand main posée sur ma nuque, il m'attira contre lui. Je resta sans réaction, me laissant faire alors qu'il continuait de plonger son regard dans le mien. Il était plus grand, même assis, imposant... Il approcha sa bouche de la mienne et finit par m'embrasser avec passion. Sa main passa de ma nuque, à mes cheveux et nos baisers s'intensifiaient... Il m'ammena à m'allonger sur le canapé, alors que lui au dessus de moi, continuait de m'embrassait. Je ne pensais même plus, je me laissais tout simplement faire prise par le désir et l'envie. Il releva légèrement mon t-shirt et embrassé mon ventre plat. Après plusieurs baisers et caresse, il enleva le t shirt et s'attaqua à mon jeans. Je sentais sur mon bas ventre sa respiration chaude et humide et l'excitation ne faisait qu'augmenter. J'allais le regretter, c'était certain mais j'étais curieuse, je voulais connaître la suite, je ne voulais pas qu'il s'arrête. Andreï que je laissais libre de faire ce qu'il voulait, enleva son t shirt, son pantalon et colla son corps au mien. C'était tellement agréable de sentir la douce sensation de chaleur qu'il me transmettait. Andreï et moi n'avions jamais parlé de mon inexpérience, et apparemment, le fait que je le laisse faire lui convenait. Il continua, jusqu'à ce qu'enfin, je le sente en moi. Il était doux et tendre... C'était incroyablement agréable, j'étais aux anges... Il savait s'y prendre et je ne pouvais qu'apprécier. Il finit par se laisser en moi et je ne songeais même pas aux conséquences. Je le laissa s'étendre sur moi et enlacé, il continua de caresser mon bras et mon ventre avec le bout de ses doigts. Nous étions bien ensemble, comme ça... Le temps passa alors, sans que nous nous en rendions compte. Nous ne bougions ni ne parlions... Nous ne voulions pas gâcher le moment présent par une parole mal choisie ou un acte déplacé. Nous profitions simplement du moment présent. Au bout d'une heure, Andreï se releva gentiment. Il enfila son boxer, son horrible training et se leva. Debout, alors que je restais emmitouflée dans les couvertures, complètement nue, il me dit:

- Je dois y aller... Princesse.

Je souris, légèrement épuisée. Je savais que je n'aurais aucune peine à m'endormir ce soir-là. Il ne dit rien d'autre et m'embrassa, pour enfin s'en aller. Je ne savais pas vraiment ce qui m'attendait et pourtant je n'avais plus de doute sur les sentiments que j'avais pour Andreï. Cette douce euphorie retomberait certainement... Mais pour le moment il n'était pas question que je bouleverse la calme dans le quel je me trouvais. J'écrivis donc un simple message à Sélène:

C'est fait. A bientôt.

Il était tard, deux heures du matin, Sélène verrait le message à son réveil et m'appelerait certainement. Mais à peine avais-je pensé à cela que déjà je tombais dans les bras de morphée...
Revenir en haut Aller en bas
Sélène Muniz
Suprême detective
Suprême detective
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13671
Age : 34
AMOUR : Vince
ETUDES : Journalisme
EMPLOI : Assistante à M.I
Date d'inscription : 12/11/2007

...
Popularité:
75/100  (75/100)
Année à Hearst: 3ème année

MessageSujet: Re: Douce euphorie... (Sélène)   Ven 24 Oct - 11:52

8 heures. Je suis tirée du lit par du bruit dans la maison. Je m'habille rapidement et descend les escaliers à toute allure. Mes parents se tiennent près de la porte. Ils ont le regard rivés sur un papier. En m'entendant, ils relèvent ensemble les yeux... et je me nois sous une pluie de reproches et de questions. Sous cette avalance, je comprend que je dois m'expliquer :

- Expliquer quoi ?

- Lis ça ! M'ordonne sèchement mon père en me tendant le papier.

Quelques mots tout simple sont écrits :

"Ne te mêle plus de nos affaires, tu pourrais le regretter"

Des menaces... Je ne vois qu'une entitée capable de faire ça à l'heure actuelle : La mafia Russe.

10 heures. J'arrive chez Priska. J'ai réussi à éviter les questions trop franches de mes parents. Jusqu'à quand ? Ils sont suffisamment inquiets pour ne pas me lâcher. Moi aussi je m'inquiètes, mais je veux savoir : Qui fait ça ? Pourquoi ? Qui sont-ils vraiment et que font-ils à Neptune ?

Et puis il y'a eut ce texto de Priska, cette nuit. Il m'a à peine réveillé et je me suis rendormie aussi sec. Maintenant, il faut que j'ai une conversation sérieuse avec elle. Est-ce qu'Andreï s'est douté de quelque chose ? Est-ce lui qui me menace ??

Je sonne à la porte, le coeur battant d'émotion et d'impatience. Il faut que j'aille jusqu'au bout des choses !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Douce euphorie... (Sélène)   Ven 24 Oct - 18:53

Je suis toujours endormie sur le canapé quand retentit la sonnette de l'entrée. J'émèrge, gentiment, les yeux encore peu habitué à la lumière. Un regard autour de moi, tout est dérangé, le saladier à pop corn est toujours posé sur la table ainsi que la bouteille de Coka. Une tonne de souvenirs envahissent alors mon esprit et je ne peux pas m'empêcher de sourire bêtement. Malheureusement pour moi, la sonette retentit à nouveau.

Je me lève et cours vers l'entrée pour ne pas faire attendre celui ou celle qui se trouve derrière la porte. Je ne suis pas vraiment présentable, mais je m'en fiche... On est dimanche matin, pas de quoi s'attendre à me voir en robe de soirée. J'ouvre et m'apprête à saluer Sélène avec joie, quand je vois son visage maussade et légèrement paniqué:

- Sélène... Ca va?

J'espère qu'elle n'a pas de mauvaise nouvelles à m'annoncer et pourtant je le crains. Son visage ne me dit rien qui vaille et je me sens rapidement tirée du rêve éveillé dans lequel j'étais. Je sais que mon père est à la maison, probablement en train de profiter de son jour de congé dans son bureau. Je décide donc de faire monter Sélène à l'étage dans ma chambre, en meilleur état que le salon. Elle me suit sans un mot et une fois la porte fermée, je ne peux pas attendre et lui demande ce qui se passe:

- ... Que se passe-t-il Sélène??
Revenir en haut Aller en bas
Sélène Muniz
Suprême detective
Suprême detective
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13671
Age : 34
AMOUR : Vince
ETUDES : Journalisme
EMPLOI : Assistante à M.I
Date d'inscription : 12/11/2007

...
Popularité:
75/100  (75/100)
Année à Hearst: 3ème année

MessageSujet: Re: Douce euphorie... (Sélène)   Ven 24 Oct - 19:54

J'ai suivi Priska en me retenant de parler. Mais une fois la porte fermée, tous les mots que je retenais sortent d'un coup, d'une voix basse, un peu inquiète et très pressante :

- Priska, j'ai reçu des menaces. Ce matin. Tu as mis le mouchard dans le téléphone d'Andreï cette nuit et ce matin je suis menacée. Est-ce une simple coïncidence ? J'avoue que d'ici à tirer des conclusions hâtives, il n'y a qu'un pas, qu'objectivement je ne peux pas vérifier mais qu'obscurément je crois... Mes parents sont tombés sur le mot, or ils ignorent mon travail à M.I et surtout mon implication dans une enquête sur la mafia Russe ! Je suis mal, mal, mal !

Je m'arrête enfin, les yeux rivés sur Priska. Je ne sais pas quoi penser de ça. Mais surtout, je ne sais pas si je dois continuer cette enquête... Qu'est-ce que je raconte : bien sûr que je veux la continuer, je VEUX savoir, encore plus qu'avant... Mais à quel prix ? Est-ce que Priska pourra vraiment me protéger en cas de problème ? J'ai tellement de questions sans réponses !

- Dis-moi, comment ça s'est passé hier soir, avec Andreï ? Je dois absolument tout savoir !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Douce euphorie... (Sélène)   Ven 24 Oct - 20:30

A peine la porte fermée, Sélène me déballe tout un tas de choses. Je comprends totalement sa panique et finit par me retrouver moi-même stressée. Je ne veux en aucun cas qu'il arrive malheur à Sélène, je me sentirais responsable. Je ne sais pas par ou commencer mais une chose est sûre, je vois mal comment Andreï aurait pu douter de ma sincérité. Pour rassurer Sélène, je décide de lui expliquer ce que je pense:

- Tu sais, à part si Andreï contrôle son portable chaque fois qu'il rentre dormir, je ne vois vraiment pas en quoi j'aurais pu le faire douter...

Sélène qui tourne en rond dans ma chambre me jette un regard perplexe... Effectivement, elle mérite que j'approfondisse le sujet et c'est ce que je fais, encouragée par son regard:

- Disons que j'ai vraiment été convaincante concernant mon attitude.

Je me mets ensuite à tout lui raconter, lui épargnant les détails gênants. Sélène suit avidemment ce que je lui raconte. Je finis par une petite conclusion que je veux rassurante:

- Sélène, si tu veux tu peux tout arrêter, je comprendrais... Je sais que pour toi ça doit être difficile. Mais si tu décides de continuer, je ferai tout pour te protéger. A quoi ça ressemblait le mot reçu??
Revenir en haut Aller en bas
Sélène Muniz
Suprême detective
Suprême detective
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13671
Age : 34
AMOUR : Vince
ETUDES : Journalisme
EMPLOI : Assistante à M.I
Date d'inscription : 12/11/2007

...
Popularité:
75/100  (75/100)
Année à Hearst: 3ème année

MessageSujet: Re: Douce euphorie... (Sélène)   Ven 24 Oct - 20:42

Priska me raconte sa soirée. Je constate qu'elle n'a pas regarder de film en fin de compte. Elle m'explique à demi-mots qu'elle a réussi à convaincre Andreï de ses sentiments. Mais au vue de ses yeux qui pétillent, je pense que ces sentiments n'étaient pas feints. En a-t-elle conscience ? Je me mordille nerveusement les lèvres en l'écoutant parler. Si elle s'implique trop sentimentalement, dans cette relation, elle risque d'en ressortir détruite.

Soit je suis égoïste, je ne pense qu'à mes intérêts et je la laisse aller dans ce sens; soit je la met en garde. Pour être honnête la solution n'est pas évidente car ma vie est peut-être en jeu, d'autant que c'est elle qui m'a impliqué dans toute cette affaire. Mon coeur balance fortement !


- Sélène, si tu veux tu peux tout arrêter, je comprendrais... Je sais que pour toi ça doit être difficile. Mais si tu décides de continuer, je ferai tout pour te protéger. A quoi ça ressemblait le mot reçu??
- Si tu te sens toujours, n'arrête pas !

Voilà, petite pirouette pour ne pas prendre de décisions... J'ajoute :

- Le mot était très succint. Ca disait : "Ne te mêle plus de nos affaires, tu pourrais le regretter"...

Prononcer la phrase à haute voix me fait prendre conscience que je n'ai aucune preuves de l'auteur du mot... Mais non, je n'ai aucuns doutes, je ne travaille sur aucune autre affaire sensible. Ca ne peut-être qu'EUX !

- Priska, tu es VRAIMENT sûr qu'Andreï ne peut se douter de rien ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Douce euphorie... (Sélène)   Ven 24 Oct - 21:16

Malgré le fait que le mot laissé soit très bref, il restait plutôt flippant. Une frisson léger parcouru le long de mon dos, je n'osais même pas imaginer ce qui nous attendait.
Mais je savais que je voulais continuer. J'étais allée désormais trop loin avec Andreï pour m'arrêter à ce niveau, il était impossible que je recule maintenant. Sélène me suivrait donc si je voulais continuer... Tant mieux.

- Oui, je suis certaine de vouloir continuer...

Sélène remit ensuite en doute Andreï et je la comprenais parfaitement. Même si hier soir j'avais pu connaître un Andreï que j'aimais, je savais pertimment qu'il cachait quelque chose... Je n'y pensais pas trop mais je ne l'avais pas oublié. J'essaya de l'expliquer à Sélène:

- Tu sais... Je suis certaine qu'Andreï nous cache quelque chose et il est aussi certainement lié à nos "ennemis"... Ne t'en fais pas... Par contre je suis pour ainsi dire sûre qu'il a des sentiments pour moi. On verra bien ce qui se passera... S'il se trouve qu'il joue avec moi, et bien tant pis... Mais je veux simplement le savoir, je veux juste connaître la vérité. Surtout si ça concerne mon père.

J'eus alors une idée, mais je n'étais pas sûre qu'elle était très bonne. Je la proposa quand même à Sélène, histoire de voir ce qu'il en pensait.

- Ecoute, si Andreï est au courant pour son portable, il aura logiquement retiré le micro. On a qu'à essayer... Enfin il se peut aussi qu'il l'ait laissé pour qu'on ne se doute de rien, enfin je sais pas... Tu ferais quoi toi, maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
Sélène Muniz
Suprême detective
Suprême detective
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13671
Age : 34
AMOUR : Vince
ETUDES : Journalisme
EMPLOI : Assistante à M.I
Date d'inscription : 12/11/2007

...
Popularité:
75/100  (75/100)
Année à Hearst: 3ème année

MessageSujet: Re: Douce euphorie... (Sélène)   Sam 25 Oct - 12:46

Priska parlait mais je l'entendais à peine, trop de choses se bousculaient dans mon esprit. J'envisageai mille solutions à la seconde, les chassant presque aussitôt. Aucune ne tenait debout.

- Tu ferais quoi toi, maintenant?

Si seulement je pouvais avoir la solution ! Comment savoir qui était l'auteur de ce mot ? Je mènerai ma petite enquête bien entendu ! Quelqu'un dans le quartier devait avoir vu quelque chose. Mais il y'avait fort à parier que le messager, déposeur de mots menaçant, ait été grassement payé sans savoir par qui ni pourquoi. Ce genre de chose menait souvent à une impasse... Mais je tenterai tout de même ma chance. Comment savoir si Andreï avait trouvé le micro ??


- Aucune idée pour le moment ! Mais si Andreï te soupçonne, on a toujours une solution pour éloigner les soupçons de toi...


Je recommençai à me mordiller nerveusement l'intérieur de la lèvre :

- Il suffira de mettre un mouchard dans ton portable aussi. Mais ce qui m'ennuie c'est qu'ILS sont déjà remontés jusqu'à moi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Douce euphorie... (Sélène)   Sam 25 Oct - 16:48

J'avais beau essayer de convaincre Sélène, elle ne semblait plus si motivée... Et c'était parfaitement compréhensible, elle devait sûrement s'inquiéter pour sa famille et pour elle-même. La marge de manoeuvre allait être vraiment réduite, s'ils se doutaient de quelque chose. Nous ne pouvions pas continuer ainsi... Nous prendrions trop de risques. Je savais que le micro dans le portable d'Andreï pouvait être une preuve suffisante, que mon père agirait immédiatemment en entendant quelque chose de suspect. Il fallait lui passer le relais, l'affaire allait trop loin.

- Sélène je comprends ton inquiétude... Et je ne veux pas que tu te mettes en danger... Tu avais sûrement raison depuis le début, tout cela nous dépasse.

Elle me regarda, cherchant dans mon regard où je voulais en venir. Je lui expliqua donc mes intentions:

- Ecoutons le portable... Si nous trouvais le moindre indice, j'en ferais part à mon père et il se chargera du reste. Même s'il est faché contre moi et s'il doit partir, il gérera tout ça beaucoup mieux... Et puis même si nous trouvons quelque chose contre Andreï. Je ne veux pas prendre de risques...

J'étais attristée, mais je me rendais compte que Sélène ne devait pas prendre de risque pour moi. C'était ma famille le problème, les affaires de mon père. Elle n'étais qu'une détective, elle ne devait pas trop se mêler de tout ça. Il fallait que je la mette hors de danger et passer le flambeau à mon père semblait être la meilleure des solutions.
Revenir en haut Aller en bas
Sélène Muniz
Suprême detective
Suprême detective
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13671
Age : 34
AMOUR : Vince
ETUDES : Journalisme
EMPLOI : Assistante à M.I
Date d'inscription : 12/11/2007

...
Popularité:
75/100  (75/100)
Année à Hearst: 3ème année

MessageSujet: Re: Douce euphorie... (Sélène)   Sam 25 Oct - 20:30

Priska pensait que je n'aurais pas du me lancer dans cette histoire, que cela me dépassait. Ses paroles me réveillèrent, et c'est pleine d'une nouvelle vigueur que je répondis :

- Ca me dépasse pour l'instant, mais je veux aller au bout des choses !

Je devais transformer mon inquiétude en énergie positive. Elle me parla ensuite d'écouter le portable d'Andreï. J'aurais sans doute le faire depuis le début :

- Tu as raison, je vais écouter ce que ça donne. Je n'ai pas le matériel sur moi, il est à Mars Investigation. N'en parle pas à ton père, pas encore. Je suis sûr qu'on peut encore trouver des réponses !!


Plus je parlais, plus ma motivation revenait. Ma fierté était un peu piquée par les réplique de la jeune Russe, qui sûrement involontairement, laissaient entendre que je n'étais pas capable de réussir. Je pris ça comme un défi, attrapant ma veste que j'avais laissé tomber sur le lit de Priska à mon arrivée :

- Tu veux m'accompanger à M.I ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Douce euphorie... (Sélène)   Dim 26 Oct - 20:22

Je ne savais pas vraiment ce que j'avais pu dire à Sélène pour qu'elle se motive autant, mais j'étais contente de la voir sur ce jour. Je l'aimais bien pleine d'ambition et j'avais comme elle, envie de trouver des réponses.
Lorsque je la vis se relever et prendre sa veste comme pour s'en aller, je fis de même. Je portais toujours les habits de la veille et devait vraiment être vilaine... Mes cheveux ne ressemblaient à rien et je n'avais pas l'habitude de sortir ainsi. Cependant, j'étais trop impatiente de connaître la suite! J'enfila donc un trench beige par dessus mes habits et posa des lunettes à soleil noire sur mon visage. J'espérais ne pas trop me faire remarquer et surtout que personne ne remarque mes cernes.

- On prend ta voiture?

Ma question sonnait plus comme une affirmation. En effet, si Sélène était venue en voiture je ne voyais pas de problèmes à ce que nous retournions à M.I ensemble. J'étais exitée et impatiente... Nous sommes sorties de la maison et entrée dans la voiture. Je profita du trajet pour continuer de parler avec Sélène:

- Tu sais même si je sais que tout va finir mal et autres... Je ne peux pas m'empêcher de vouloir y aller jusqu'au bout. J'ai l'impression qu'on va y arriver... Pas toi?

Je me voulais motivante et ça marchait. Je sentais que tôt ou tard nous toucherions au but.
Revenir en haut Aller en bas
Sélène Muniz
Suprême detective
Suprême detective
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13671
Age : 34
AMOUR : Vince
ETUDES : Journalisme
EMPLOI : Assistante à M.I
Date d'inscription : 12/11/2007

...
Popularité:
75/100  (75/100)
Année à Hearst: 3ème année

MessageSujet: Re: Douce euphorie... (Sélène)   Dim 26 Oct - 22:01

Priska était électrique, impatiente, encore plus que moi. Sa dernière phrase cependant me glaça :

- Tu sais même si je sais que tout va finir mal et autres... Je ne peux pas m'empêcher de vouloir y aller jusqu'au bout. J'ai l'impression qu'on va y arriver... Pas toi?
- J'en suis sûr !

Ma réponse était succinte. L'entendre affirmer que tout cela finirait mal me fit frissonner. Je ne voulais pas pour autant la démotiver. Ni laisser transparaitre l'effet qu'avaient eu ses mots. Parallèlement, j'avais une telle envie, presque une rage, de trouver toutes les réponses à nos questions, que ma motivation reprit bien vite le dessus.

Le trajet en voiture fut relativement silencieux. Je me projetai déjà quelques minutes en avant, lorsque nous écouterions l'enregistrement. Allait-on découvrir des informations, si rapidement, sur Andreï ? C'était presque trop beau pour être vrai. Malgré ma nature optimiste, quelque chose me disait que l'enregistrement n'apporterait rien de nouveau.

Arrivées à M.I, je fis entrer Priska, et ouvrit mon portable, afin de pouvoir écouter la piste numérique des enregistrements. Pendant que le PC s'allumait, je demandais :

- Tu es prête à tout entendre Priska ?

Elle semblait solide, mais jusqu'à quel point ? Et si Andreï faisait une révélation choquante pour la jeune femme ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Douce euphorie... (Sélène)   Lun 27 Oct - 11:54

Une fois arrivée à M.I., Sélène ne perdit pas de temps et sortis immédiatemment son portable. Elle procéda à quelques manoeuvres que je ne comprenais pas et alors je vis apparaître sur l'écran un programme d'écoute audio. J'étais stressé et vraiment peu sûre de moi... Mais en aucun cas je n'aurais pu reculer. Il y avait deux pistes à écouter... Andreï avait dont fait deux appels depuis que le micro avait été placé.

- Tu es prête à tout entendre Priska ?

Je réfléchis un instant...

- Oui et même le pire.

Sélène en un clique de souris fit démarrer la première conversation.
Premier appel
(Andreï et Ryan)
- Allô?
- Oui, c'est moi...
- Andreï! Qu'est-ce que tu fous? J'ai cru que l'entraîneur allait péter un plomb... Tu as raté l'entraînement un jour de match!
- Je sais, je sais... Je suis rentré chez vers six heures et je n'ai pas entendu la sonnerie ce matin. Mais je serai au match ce soir, t'en fais pas.
- Encore faut-il qu'il te laisse jouer si tu n'es pas venu à l'entraînement. T'as foutu quoi encore?
- J'étais chez Priska.
- Alors vous êtes réconciliés...? Enfin je veux dire, elle ne t'a pas fait le coup du "j'ai trop de devoirs", "je mange avec mon père"?
- Non.. Et je commence à croire que finalement elle était vraiment occupée. Je sais pas...
- Mouais...
- Bon écoute on se voit au match, je vais passer à la patinoire. Faut que je m'excuse chez le coach.
- C'est ça! A plus tard.

Fin du premier appel
J'étais soulagée... Un appel quelconque. D'une certaine manière, je me sentais mieux mais d'une autre j'espérais trouver quelque chose. Je réfléchis encore un instant sur les paroles d'Andreï... Et puis soudain je me rendis compte que quelque chose clochait: il n'avait pas pu rentrer chez lui à six heures si il était parti de chez moi à deux heures et demi! Il avait forcèment fais quelque chose entre temps. Je pris un bloc note posé sur le bureau de Sélène et écrit ce que je venais de "découvrir".

- Allez Sélène! Continue!
Revenir en haut Aller en bas
Sélène Muniz
Suprême detective
Suprême detective
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13671
Age : 34
AMOUR : Vince
ETUDES : Journalisme
EMPLOI : Assistante à M.I
Date d'inscription : 12/11/2007

...
Popularité:
75/100  (75/100)
Année à Hearst: 3ème année

MessageSujet: Re: Douce euphorie... (Sélène)   Mar 28 Oct - 11:13

La première partie de notre écoute ne nous avait rien appris, mis à part peut-être qu'Andreï craquait vraiment sur Priska. Pourtant, celle-ci ne semblait pas soulagée pour autant. Sa voix était pressante, presque anxieuse lorsqu'elle me demanda de continuer.

Je ne me fit pas prier. Et je mis en route la deuxième piste d'écoute :


{DEUXIEME APPEL

(Andreï et Paul Klein)

- Bonjour M. Klein, Andreï Ovechkin. Je vous appelle au sujet de mon virement. Est-ce qu'il est bien arrivé ?
- Un instant M. Ovechkin, je consulte votre compte... Je regrette, le virement n'est pas encore passé...
- Je ne comprend pas... [SILENCE] Il devrait être arrivé depuis deux jours déjà.
- M. Ovechkin, si vous m'expliquiez de quoi il s'agit, je serais sûrement en mesure de vous aider plus que ça...
- Je vous paye pour votre discrétion, Paul !

{FIN DU DEUXIEME APPEL

La conversation s'arrêtait là, brusquement. La voix d'Andreï était devenue sèche :

- Apparemment il y'a des transactions douteuses qui s'opèrent sur le compte d'Andreï.
Remarquais-je, songeuse.

Il n'y avait aucun doute sur le fait qu'il venait de téléphoner à son banquier. Un conseiller apparemment grassement récompensé pour sa discrétion. C'était mauvais signe concernant le compte du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Douce euphorie... (Sélène)   Mar 28 Oct - 14:11

La deuxième conversation téléphonique était nettement plus intéressante que la première. Je regarda Sélène qui réfléchissait. Ce téléphone s'il n'était pas démasqué allait certainement nous aider et j'en étais ravie... La conversation avec le banquier avait eu lieu ce matin vers les neuf heures et celle avec Ryan vers les onze heures. Il était midi maintenant... Andreï n'avait donc probablement pas remarqué le micro.

- Si on établit une espèce de parcours... Il y a un blanc Sélène. Il dit être rentré vers six heures alors qu'il est parti de chez moi à deux heures et demi. Tu crois qu'il est allé donner les informations qu'il devait trouver chez moi, ou quelque chose du genre?

Cela me semblait plausible... En effet, rien ne l'obligeait à rentrer et nous passions un moment intime et paisible alors pourquoi aurait-il voulu partir? Qu'était-il venu chercher chez moi...?
Le problème avec les enquêtes c'est que plus on trouve de réponses, plus on a de questions!
Revenir en haut Aller en bas
Sélène Muniz
Suprême detective
Suprême detective
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13671
Age : 34
AMOUR : Vince
ETUDES : Journalisme
EMPLOI : Assistante à M.I
Date d'inscription : 12/11/2007

...
Popularité:
75/100  (75/100)
Année à Hearst: 3ème année

MessageSujet: Re: Douce euphorie... (Sélène)   Mer 29 Oct - 11:14

- Si on établit une espèce de parcours... Il y a un blanc Sélène. Il dit être rentré vers six heures alors qu'il est parti de chez moi à deux heures et demi. Tu crois qu'il est allé donner les informations qu'il devait trouver chez moi, ou quelque chose du genre?

Je réfléchis 2 minutes. Tout était possible. Il apparaissait de plus en plus sûrement qu'Andreï trempait dans une affaire obscure. Mafieuse était peut-être le mot juste :


- Tout est possible Priska. Pour le savoir, il faut continuer à écouter les pistes.


Je regardais les pistes suivantes. Mises bout à bout, il devait facilement y avoir pour 1h10. 1h10 de téléphone ! En une soirée et une matinée !

- Priska, tu as encore du temps devant toi ? Sinon je peux écouter toutes les pistes et te passer les plus intéressantes, s'il y'en a !


J'avais rapidement adopté la technique de Veronica, pour écouter ce genre d'enregistrement, en les passant dans des écouteurs pendants que je faisait une activité manuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Douce euphorie... (Sélène)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Douce euphorie... (Sélène)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [BAL] Douce tromperie (PV Marie-Anne et Marine)
» Douce Missive... [Shaelyss]
» Napoléon à Sainte Hélène
» Une douce nuit sous le Balcon [Terminé]
» Douce amertume ~Irina et Lorelei~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Veronica Mars Reborn :: 
{BONUS TRACKS}
 :: 
Remember When
 :: Version 1 :: Saison 4 :: {QUARTIERS
 :: Quartier chic
-
Sauter vers: