L'histoire de Veronica Mars, 10 ans après la série. Notre héroïne a grandit et mûrit. Elle est aujourd'hui professeur à Hears Universtiy et détective amateur à ses heures perdues.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mais n'était-ce qu'un rêve... ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Sélène Muniz
Suprême detective
Suprême detective
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13671
Age : 34
AMOUR : Vince
ETUDES : Journalisme
EMPLOI : Assistante à M.I
Date d'inscription : 12/11/2007

...
Popularité:
75/100  (75/100)
Année à Hearst: 3ème année

MessageSujet: Mais n'était-ce qu'un rêve... ?   Mer 19 Aoû - 11:21

    Un songe ?

    La reprise des cours avait eu lieu et déjà l'année s'annonçait chargée. Assise sur le sable, dans une petite crique au sud de Neptune's Beach, je fixai l'océan et ses remous, son va et vient incessant, en me remémorant cette première journée. Elle avait été faite de flash essentiellement, les petits détails m'échappaient totalement. Je me souvenais encore de ma première ouverture de casier de l'année pour y poser mes affaires. Mon geste, emprunt de lassitude, m'avait surpris moi-même. Déjà, en début de 3ème année, je languissais la fin et aspirait à travailler et à gagner une totale indépendance. Au moins je n'aurais aucun mal à choisir une orientation. Je me revis ensuite gagner ma première salle de jour : Le journalisme et ses droits... En étouffant un bâillement, j'avais posé mes affaires sur la table et mon regard s'était fixement posé sur le nouveau prof sans qu'aucun de mes muscles ne bougent.

    Le soleil à cet instant, disparut derrière un nuage. Je levais la tête et vit que l'ombre me gagnait. La lumière du jour reculait peu à peu. Pour en profiter plus longtemps et suivre la course du soleil couchant, je me levais pour m'avancer de quelques mètres vers l'océan. A présent j'avais les pieds dans l'eau tiède, et les rayons doux de l'étoile me caressait la peau. Je m'allongeai, mue par une fatigue sans fin. Oui, la journée avait été éprouvante à son début. Je n'avais ni l'envie, ni la motivation. Quel était cette mollesse qui s'emparait de moi ? Après une année passée à 100 à l'heure, et un été tout aussi chargé avec le travail de l'agence M.I, je n'avais jamais eu cette sensation de saturation.

    Le troisième flash m'avait cependant un peu re dynamiser. J'avais retrouvé des amis et mangé avec eux au réfectoire. Chacune avait raconté sa matinée. La mienne était si creuse que mon récit ne dura pas plus de 5 minutes. Qu'importe, à ce moment, je préférai plutôt écouter ! Et puis j'avais reprit possession de ma chambre Universitaire, légalement du moins car je l'avais occupé tout l'été avec Veronica. A cette pensée, je souris doucement. Chère colocataire avec ses idées parfois tordues mais toujours incroyablement excitantes qui pouvait pimenter ma vie... !

    Sans que je m'en aperçoive, durant ces pensées, mes yeux s'étaient fermés peu à peu...
Revenir en haut Aller en bas
Meryl Grimm
Bienvenue
Bienvenue
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2254
Age : 27
AMOUR : RAS
ETUDES : 2ème année à l\\\'Université de Hearst ( criminologie & psychologie)
EMPLOI : Journaliste people au N.N.
Date d'inscription : 20/12/2007

...
Popularité:
75/100  (75/100)
Année à Hearst:

MessageSujet: Re: Mais n'était-ce qu'un rêve... ?   Mer 19 Aoû - 11:30

Alors que Sélène fermait peu à peu ses yeux, pour se plonger dans un rêve, le visage de Meryl apparut dans son esprit, comme une chimère surgoissant d'un passé proche.
La jeune fille décédée observa Sélène qui ouvrit les yeux dans son propre rêve. Meryl montra ce sourire en coin qui la définissait si bien : un brin espiègle, même après une mort brutale. Calmement, Meryl s'asseya sur un tronc d'arbre qui était présent. Seul élément présent dans ce rêve. La défunte observa de son oeil brillant la jeune femme qui émergeait peu à peu. Jamais Meryl n'avait vu la jeune étusiante aussi épuisée, ce qui l'étonna. Elle, si dynamique.
Lorsque Sélène prit conscience de son état et de là où elle se trouvait, dans son esprit, la jeune femme regarda Meryl, en écarquillant ses yeux. Cela ne fit qu'aggrandir le sourire de Miss Grimm.

- Hey Sélène ! Ca fait longtemps, hein ? T'as pa sl'air d'avoir la pêche ! Même moi, six pieds sous terre, je parais en meilleure forme que toi ! Je t'avais dit que tu finirais par être épuisée ma vieille. Faudrait que tu te ménages un peu. La preuve, tu me vois ! C'est quand même original comme situtation !

Meryl se mit à rire un court instant et regarda Sélène qui devait chercher quoi répondre à ces paroles improbables.
Puis, la jeune femme reprit calmement :

- Dis donc, c'est pas joyeux joyeux ici. C'est vraiment ton état d'esprit cet endroit ? C'est si morne, vide ... Au moins tu as pensé à un tronc pour pouvoir s'asseoir.
Revenir en haut Aller en bas
http://on-the-road66.skyrock.com/
Sélène Muniz
Suprême detective
Suprême detective
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13671
Age : 34
AMOUR : Vince
ETUDES : Journalisme
EMPLOI : Assistante à M.I
Date d'inscription : 12/11/2007

...
Popularité:
75/100  (75/100)
Année à Hearst: 3ème année

MessageSujet: Re: Mais n'était-ce qu'un rêve... ?   Mer 19 Aoû - 11:55

    Hébétée, je regardais l'apparition qui ressemblait à Meryl Grimm, parlait comme Meryl Grimm mais ne pouvait pas être Meryl Grimm ! Je me redressai avec difficulté, surprise de ne plus être sur la plage. Je n'étais dans aucun endroit connu à ma connaissance. Tout semblait si flou, si irréel... L'apparition se moqua visiblement de moi :

    - Hey Sélène ! Ca fait longtemps, hein ? T'as pas l'air d'avoir la pêche ! Même moi, six pieds sous terre, je parais en meilleure forme que toi ! Je t'avais dit que tu finirais par être épuisée ma vieille. Faudrait que tu te ménages un peu. La preuve, tu me vois ! C'est quand même original comme situation !

    Je mis quelques secondes avant que des mots réussissent à franchir le seuil de mes lèvres scellées. Je m'entendis répondre à cette jeune femme, naturellement, comme si je la connaissais de longue date :

    - Je vais très bien, j'ignore pourquoi tu dis tout ça ! Je suis un peu fatiguée, c'est vrai, mais c'est la fin de la journée. J'ai perdu le rythme universitaire, avec les vacances. Tu ne serais pas plus fraîche à ma place !

    Ce besoin de me justifier ne venait pas de moi, mais d'une force qui guidait mes paroles, tandis que je restais assise, incapable de bouger. L'apparition évoqua le tronc d'arbre, et mon état d'esprit. Je fronçais les sourcils pour essayer de comprendre :

    - Tu es... enfin nous sommes... dans ma tête ? Je n'ai jamais mis de tronc d'arbre nul part, je ne connais pas cet endroit. Et qui es-tu toi ?

    Je nageai vraiment en plein brouillard et un vague sentiment d'inquiétude se mêlait à une étrange familiarité.
Revenir en haut Aller en bas
Meryl Grimm
Bienvenue
Bienvenue
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2254
Age : 27
AMOUR : RAS
ETUDES : 2ème année à l\\\'Université de Hearst ( criminologie & psychologie)
EMPLOI : Journaliste people au N.N.
Date d'inscription : 20/12/2007

...
Popularité:
75/100  (75/100)
Année à Hearst:

MessageSujet: Re: Mais n'était-ce qu'un rêve... ?   Mer 19 Aoû - 12:12

Meryl l'observa, elle qui paraissait si confuse. Apparemment, la jeune femme était vraiment de mauvaise foi, ce qui fit sourire Miss Grimm. Je répondis alors, sur un ton amusé :

- Tu n'as jamais perdu le rythme universitaire, va ! Allez, avoue, tu es un peu lassée. Il ne faut pas t'en cacher. Ca arrive. Enfin bon, on verra bien comment tu t'en sortiras cette année et n'oublie pas de mettre la pédale douce.

Meryl l'observa. Sélène paraissait véritanblement destabilisée, malgré ses paroles qui sortaient de sa bouche avec fluidité.

- Et ne parle pas de fraîcheur avec une morte qui est condamnée à être dans une boite ... Je crois que je dois être moins fraîche que toi ... Je te passe les détails, c'est pas joli joli. D'ailleurs, pourquoi finir coucher ? Mes parents ont eu une drôle d'idée. Pourtant, ils auraient du savoir que je voulais finir poussière.

D'un ton solennel, main droit en l'air, je déclara :

- Et comme on le dit si bien : On est né poussière et on retournera poussière.

Puis, je repris normalement :

- Enfin, je crois que c'était ça ... Enfin bon. J'ai une excuse : les vers se sont emparés de mon cerveau.

Meryl se mit à rire de sa condition cadavérique, ne faisant pas attention que Sélène pourrait en avoir la nausée. La jeune femme avait oublié ce qui pouvait choqué ou non. D'ailleurs, elle ne l'a jamais su.

La jeune femme fronça ses sourcils, après avoir regarder autour d'elle. Elle devait être perplexe suite aux paroles de la morte.

- Je ne sais pas quoi répondre à ça. Me voilà déjà oublié ! Pourtant, je ne me suis pas absentée longtemps ... Vraiment vexant ! Bon, je suis Meryl Grimm, enfin ce qui l'en reste. Ca y est ? Tu te souviens de moi ? Enfin bon, je ne suis plus de chairni d'os. Haha. Et pour répondre à ta prmière question : Oui, nous sommes dans ta tête ! C'est pour ça que j'ai l'impression que tu n'es pas au meilleur de ta forme ! Regarde à gauche : rien ! A droite : rien non plus. En haut : idem.

Meryl indiqua la gauche, la droite, ... tout en regardant dans la direction concernée. Ensuite, elle refixa Sélène de ses yeux perçants, plus vrais que nature :

- Et le tronc d'arbre, en fait, je crois que je l'ai rajouté ! Je voulais pas m'asseoir par terre ! En plus, ton esprit a besoin d'un peu de déco. Imagine que le soleil arrive ! Nous serons ébloui par cette blancheur excessive !
Revenir en haut Aller en bas
http://on-the-road66.skyrock.com/
Sélène Muniz
Suprême detective
Suprême detective
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13671
Age : 34
AMOUR : Vince
ETUDES : Journalisme
EMPLOI : Assistante à M.I
Date d'inscription : 12/11/2007

...
Popularité:
75/100  (75/100)
Année à Hearst: 3ème année

MessageSujet: Re: Mais n'était-ce qu'un rêve... ?   Jeu 20 Aoû - 13:05

    A mesure que l'apparition parlait... mes idées restaient floues, malgré tout. C'était surprenant mais je ne m'en inquiétais pas. Elle se moqua du vide dans mon esprit, et osa prétendre qu'elle était Meryl. Je secouai la tête pour répondre calmement :

    - Impossible, Meryl est morte sous mes yeux.... A peine avais-je prononcé ces mots que le décor changea. Nous étions sur la pelouse de Hearst, entouré par des personnes sans visages, devant Meryl, ou plutôt son cadavre, qui gisait dans l'herbe. Je le pointais du doigt et m'adressai à l'apparition :Tu peux le constater par toi-même. Elle est décédée !.

    Puis le cadavre ouvrit les yeux et se mit à me sourire, un sourire qui s'étirait de plus en plus et devenait menaçant. Je reculai, le cœur battant, en sueur... et buttait contre le tronc d'arbre. J'étais revenu à mon point de départ. Le cadavre et tous les visages floutés avaient disparus. Mais l'apparition était encore là. Elle souriait toujours. Je soupirai :

    - Tu es venue pour me hanter, ou un truc de ce genre ? Parce que je te préviens, je ne suis ni superstitieuse, ni émotive !.

    Sans bien savoir comment, je me retrouvai sur le tronc, assise à côté de mon songe. Mais j'avais du mal à tenir mon équilibre. J'ajoutai :

    - S'il te plait, laisse moi, je suis si fatiguée... J'ai envie de... dormir....

    Des bâillements m'empêchaient de parler correctement et mes paupières devenaient très lourdes. Je luttais pour les garder ouverte, tandis que mon corps menaçait de partir en arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Meryl Grimm
Bienvenue
Bienvenue
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2254
Age : 27
AMOUR : RAS
ETUDES : 2ème année à l\\\'Université de Hearst ( criminologie & psychologie)
EMPLOI : Journaliste people au N.N.
Date d'inscription : 20/12/2007

...
Popularité:
75/100  (75/100)
Année à Hearst:

MessageSujet: Re: Mais n'était-ce qu'un rêve... ?   Sam 22 Aoû - 16:57

Sélène perssistait dans ses paroles, sur le fait que Meryl était décédée. D'ailleurs, cette dernièe continuait de sourire face à cette confusion. Alors que "décédée" sortit de la bouche de la jeune étudiante, une scène se dessina sur les façades blanches de son esprit. Meryl observa la scène et fis la moue ; il s'agissait du dernier jour où son enveloppe corporelle n'était pas dans une vulgaire boîte, certes luxueuse, mais ce n'était qu'une boite pour elle. Si elle devait le partager avec un autre cadavre, on pourrait dire d'elle que c'est un hareng. Meryl continua de regarder cette scène et tiqua légèrement.

- T'aurais pu éviter de me montrer cette scène, franchement. Mon dieu, même en tant que cadavre, j'avais un certain charme ... Hum ... Tu ne trouves pas ?

Mon sourire réapparut alors que l'image disparut. Ensuite, elle posa une question à la défunte qui l'interloqua. Que pouvait-elle répondre à cela ? Ce n'était qu'un souvenir. Rien de plus.

- Si je te hantes, c'est que tu le veux bien. C'est peut-être toi qui m'a invité à venir dans ton esprit. C'est toi qui possède mon souvenir et qui impose ton imagination en ces lieux.

Sans qu'elle le remarqua, Sélène se retrouva aux côtés de son ancienne amie, sur le tronc. La jeunne femme n'avait pas des mouvementds sûrs. Elle était épuisée sûrement, ce qu'elle confirma. Alors, un soleil apparut, nous éblouissant totalement. Meryl ferma les yeux et déclara, comme un écho :

- Je vais te laisser alors. Dors bien Sélène.

On pouvait ressentir de la bienveillance dans cette voicx qui semblait si lointaine désormais.
Revenir en haut Aller en bas
http://on-the-road66.skyrock.com/
Sélène Muniz
Suprême detective
Suprême detective
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13671
Age : 34
AMOUR : Vince
ETUDES : Journalisme
EMPLOI : Assistante à M.I
Date d'inscription : 12/11/2007

...
Popularité:
75/100  (75/100)
Année à Hearst: 3ème année

MessageSujet: Re: Mais n'était-ce qu'un rêve... ?   Dim 23 Aoû - 21:45

    Je fermais les yeux, au son de la voix de mon songe, qui me faisait écho... et je les réouvris presque aussitôt. Le décor avait changé. J'étais maintenant dans le bureau sombre de Mars Investigation. Quoiqu'en y regardant de plus près, le bureau était un mélange de l'agence et d'une salle informatique. Et je me voyais assise, un café à la main, les yeux clignotant de fatigue, qui fixait mon écran d'ordinateur. Je paraissais exténuée.

    Je ressentis naturellement la présence de l'apparition Meryl à mes côtés. Je me tournai vers elle :

    - Qu'est-ce qu'on fait ici ? C'est encore mon cerveau ? Si c'est le cas, tu peux constater qu'il s'est rempli, et qu'il n'est pas totalement désert et dénué d'intérêt comme tu le prétendais tout à l'heure !

    Je souriais légèrement, heureuse de constater qu'il y'avait autre chose qu'un tronc d'arbre dans mon esprit embrumé. Mon moi, qui fixait l'ordinateur, semblait fasciné, et ne bougeait pas. Je murmurai encore :

    - Il est censé se passer quelque chose là ? Ou bien me fixer en train de travailler est notre seul intérêt ?

    Le mot travaillé était un peu fort, à la réflexion. Mon moi ne bougeait pas, ne pianotait pas sur l'ordinateur. A peine ses yeux bougeaient-ils pour lire un contenu que d'ici, nous ne pouvions pas voir. Et puis mon moi se mit à pleurer et prononcer des paroles incompréhensibles au milieu desquels les mots "Vince" et "mariage" se mêlait. Je regardait l'apparition Meryl en haussant les épaules :

    - Ca doit être à cause de mon récent mariage dont il s'agit. Une erreur administrative avait oublié de l'annuler, et je me retrouvais toujours marié à Vince un an plus tard. Mais il l'a annulé récemment et les choses sont rentrées dans l'ordre. Je ne vois pas du tout l'intérêt.

    Comme par magie, mon moi se retrouva projeté dans une autre salle, indéfinissable, un papier à la main. Si je ne me trompais pas, il s'agissait de l'annulation officielle que m'avais donné Vince. Mon alter-égo regardait le papier puis le déchira et s'en prit violemment à une silhouette masculine, qui était mon père mélangé à Vince. Elle le frappa, l'injuria, hurla toute échevelée, tandis que l'autre ne bougeait pas. Je repris alors :

    - Au fait, toi tu es spectatrice de tout ça, ou bien tu le provoques ? Tu es là pour analyser ce qu'on voit, comme le tronc d'arbre tout à l'heure ?

    Ma voix était un mélange d'ironie et de curiosité. Ce rêve me paraissait presque naturel, toutefois teinté d'agacement de ne pas comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Meryl Grimm
Bienvenue
Bienvenue
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2254
Age : 27
AMOUR : RAS
ETUDES : 2ème année à l\\\'Université de Hearst ( criminologie & psychologie)
EMPLOI : Journaliste people au N.N.
Date d'inscription : 20/12/2007

...
Popularité:
75/100  (75/100)
Année à Hearst:

MessageSujet: Re: Mais n'était-ce qu'un rêve... ?   Lun 24 Aoû - 21:58

Alors que l'ombre de Meryl disparaissait dans le brouillard, un nouveau paysage prenait forme. La scène montrait Sélène, en plein travail, les yeux cernés par la fatigue. Alors que l'étudiante s'observait travailler, la morte se plaça derrière elle, calmement. Mademoiselle Grimm ne s'était pas attendue à être rappeller de cette manière mais, étonemment, l'esprit de Sélène commençait à entrer en ébullition. A coup sûr, ce rêve lui mettrait soit le moral dans les chaussettes soit se poserait des questions pendant une semaine en essayant de comprendre ce qui s'était passé dans son esprit ... Mais Meryl n'en dit rien et se contenta d'être spectatrice, tout simplement ... La jeune femme dut, finalement, répondre à quelque sinterrogations de la part de la rêveuse. Meryl eut alors un sourire en coin et répondit, d'un air taquin :

- A toi de voir pourquoi. Mais là, je crois qu'il s'agit d'une preuve irréfutable concernant ton acharnement au travail ... Donc oui, t'as raison, c'est plus le Sahara ton esprit, enfin !

Sans prêter attention à ce qu'elle disait ensuite, Meryl déclara d'une voix douce et songeuse :

- On dirait que t'es hypnotisée par ton écran ... C'est presque effrayant ...

Finalement, Meryl comprit qu'il ne s'agissait pas que de travail dans cette scène, mais de mariage. Elle y avait intégré le mot "mariage" et "Vince", ce qui étonna Meryl qui s'approcha. Elle se trouvait à présent à deux doigts du double de Sélène, son souvenir. Ensuite, la jeune femme fit à nouveau deux pas en arrière et se retrouva à côté de Sélène qui haussa les épaules en fournissant l'explication de cette vision.

- Le mariage avec Vince, annulé ? Je n'étais pas au courant. Je crois que j'ai loupé beaucoup d'épisodes les derniers jours de ma vie, désolée ... Je faisais une piètre amie.

A ce moment-là, les deux femmes se retrouvèrent à un autre endroit bercé par la violence des gestes. Meryl ne souriait plus et resta figée face à la scène d'elle contre Vince et son père en un.

- Je comprends pourquoi tu disais que ça n'avait pas d'intérêt, tu voulais pas que je vois ça. De quoi t'as peur ? Tu veux que je dises ça à qui, là où je suis ? T'as le droit d'être affaibli de temps à autre. Ca t'as fait du mal, vis avec, ne le rejète plus.

Et là, Sélène se décida à poser des questions à l'âme de Meryl, concernant sa présence ici et les répercutions qu'elle causait sur l'esprit de la jeune étudiante. Meryl haussa les épaules, à son tour et déclara :

- Difficile à dire. Je n'ai aps besoin de faire grand chose. Il travail tout seul ... Mais, je dois bien l'admettre, je l'aide un peu.Je t'ai toujours soupçonnée de refouler des faits, des sentiments même ... Et la première a devoir analyser ce rêve, c'est toi. C'est toi qui doit te connaitre en premier lieu. Je profite également de mon état d'esprit pour voir un peu ce que cache ton cerveau ... J'ai toujours été curieuse.

L'image se brouilla alors qu'un casier blanc apparut. Meryl l'ouvrit avec empressement, laissant apparaître une tonne de paerasses mal rangée. C'ets vous dire que son esprit était sacrément chamboulé !

- Olala. Tu dois vraiment faire du rangement ! Madre Mia !

Meryl prit un dossier en main et regarda à l'intérieur : des photos datant de son enfance ... Elle prit alors une boîte bleue ciel où se trouvait des jouets, des souvenirs de son enfance. Elle y déposa les photos et tendis la boîte à Sélène, perplexe à première vue.
Revenir en haut Aller en bas
http://on-the-road66.skyrock.com/
Sélène Muniz
Suprême detective
Suprême detective
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13671
Age : 34
AMOUR : Vince
ETUDES : Journalisme
EMPLOI : Assistante à M.I
Date d'inscription : 12/11/2007

...
Popularité:
75/100  (75/100)
Année à Hearst: 3ème année

MessageSujet: Re: Mais n'était-ce qu'un rêve... ?   Mer 26 Aoû - 19:50

    Les réponses de l'apparition Meryl à mes questions, ne faisaient que renforcer mes interrogations. La scène se brouilla à nouveau, et tout aussi soudainement qu'était apparut la précédente, une nouvelle se matérialisa devant nous, dans son flou habituel. Il s'agissait d'un casier, dans un couloir qui ressemblait à mon ancien lycée, tout en présentant les caractéristiques de Hearst - allez y comprendre quelque chose !

    Meryl ouvrit mon casier et fit la moue.

    - Olala. Tu dois vraiment faire du rangement ! Madre Mia !

    Selon elle, c'était un bordel monstrueux, alors que j'avais toujours été plutôt rangée et posée comme enfant. Je pris sa place devant le casier. L'intérieur n'était pas limité, je pouvais apercevoir l'intérieur de mon ancienne chambre d'enfant au Mexique et, plus surprenant encore, le salon de notre maison en France. Toutes mon enfance semblait vouloir remonter d'un seul coup. Après l'incident du mariage et de l'homme que je frappais, ça commençait à faire beaucoup.

    Dépitée, j'entrepris d'attraper les affaires qui dépassaient de mon casier-chambre-salon. Un vieil ours en peluche, mon livre préféré, un poster de mon chanteur préféré de l'époque, qui s'avéra représenter le visage de Vince, et bien d'autre chose encore, des objets en plastique, des balles, des cartes à jouer... Mon rêve me rendait impotente car, incapable de tenir tout cela dans mes bras, je renversai progressivement ce que je prenais par terre. Une nouvelle fois, j'interrogeai l'apparition :

    - Et maintenant ? Je dois m'auto-psychanalyser c'est ça ? Alors on commence par l'enfance j'imagine ! Pitié, ne me dit pas que je vais revivre chaque étape de ma vie maintenant, dans ce rêve !!!. Je voulais particulièrement éviter l'épisode douloureux de l'adolescence, que j'avais assez bien réussi à gérer jusqu'à présent :En tout cas, je suis nulle pour ce genre de chose, alors je dirais juste que je croyais être une enfant rangé alors que j'étais bordélique. Et que j'aime Vince, ce qui explique qu'il a prit les traits de mon chanteur fétiche de mes 10 ans ! Mais à part ça, je n'ai rien à en tirer. J'aimerais comprendre pourquoi tu es là aujourd'hui, pourquoi tu n'es pas venu plus tôt dans mes rêves, après ton décès par exemple, ça m'aurait parut plus logique. Je t'avoue que je suis perdue et surtout, j'aimerai me réveiller maintenant !

    Mais mon souhait rêvé ne semblait pas prêt de s'exaucer...
Revenir en haut Aller en bas
Meryl Grimm
Bienvenue
Bienvenue
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2254
Age : 27
AMOUR : RAS
ETUDES : 2ème année à l\\\'Université de Hearst ( criminologie & psychologie)
EMPLOI : Journaliste people au N.N.
Date d'inscription : 20/12/2007

...
Popularité:
75/100  (75/100)
Année à Hearst:

MessageSujet: Re: Mais n'était-ce qu'un rêve... ?   Mer 26 Aoû - 21:18

Meryl l'observa longuement tout en entortillant une mèche de cheveux autour de son index. Elle était plongée dans une profonde réfléxion alors que Sélène redécouvrait son passé légèrement modifié. Jamais elle ne put apprendre autant d'une personne lorsque le souffle ne lui avait pas été encore retiré. Cela la rendait confuse de ne s'être jamais intéressé à ceux qui l'entouraient. Peut-être à cause de sa méfiance envers autrui. Ainsi, cette étude du mental de la jeune étudiante se répercuta également sur le psychique de Meryl qui en fut, visiblement, troublée. Qu'allait-il surgir de ce passé trouble ? L'esprit de Meryl n'en savait rien mais elle savait une chose : Même si ça n'allait pas être bon, cela serait toujours mieux que d'ignorer son passé au lieu de vivre avec, comme il se doit. Suite à cette pensée, meryl croisa les doigts derrière son dos en attendant la réaction de la jeune étudiante aux origines hispaniques. La jeune femme la laissa redécouvrir le pasé de la demoiselle sans trop y prêter d'attention. C'était une question d'intimité ; un minimum était de circonstance dans ce lieu étrange qu'était son rêve.

Enfin, Meryl sortit de ses pensées pour se reconcentrer sur les mouvements de Sélène. Elle apparaissait comme une jeune femme agitée et craintive, comme un animal qui s'apprêtait à devenir, malgré lui, la pantin du destin, une vulgaire proie ... D'un côté, il y avait un avantage à tout cela : elle pouvait régler ses affaires tandis que Meryl n'avait pas eu cette chance. En effet, elle n'eut le droit à aucun flash-back avant de fermer ces yeux définitvement. Pitoyable. Comme quoi, les oeuvres cinématographiques étaient vraiment exagérées. Lê dramatique n'existe pas véritablement en ce monde ; ce n'est pas la réalité. Du moins, c'était aussi réel que Meryl dans ce rêve ...

Finalement, Sélène démontrit qu'elle n'avait pas perdu sa langue, en essayant d'éclaircir quelques points. Elle voulait vraiment comprendre ce qui se passait. Pourquoi subissait-elle cet assaut du passé ?

- Tu vas revivre ce qu'il faut revivre. Je ne maîtrise pas cette partie-là. Sinon, je prendrai soin de sauter quelques étapes pour arriver ua plus intéressant. C'est mon côté sadique, désolée.

Meryl soupira, dépitée en écoutant son discours qui n'avait pour but que de fuir, encore et toujours.

- T'as déjà compris pas mal de choses. C'ets déjà ça de gagner. Aussi bien partie, tu ne vas tout de même pas abandonnée. Haha.

Ensuite, elle posa des questions sur la présence de la jeune femme. Pourquoi maintenant et pas plus tôt ? meryl n'en savait rien. D'ailleurs, la jeune femme ne savait pas vraiment pourquoi elle était ici et pas ailleurs.

- Honnêtement, je sais aps trop. C'est vrai que ça serait plus logique si j'étais apparue après mon enterrement mais est-ce qu'un rêve est logique après tout ? Et, tu te réveilleras quand il le faudra. C'est pas moi qui te retiendrait.

Meryl termina sa phrase par un léger sourire et un rire cristallin, plus beau que dans la réalité. Un rire qui apaise on pourrait dire. Après cela, Meryl resta calme et se contenta d'observer Sélène.
Revenir en haut Aller en bas
http://on-the-road66.skyrock.com/
Sélène Muniz
Suprême detective
Suprême detective
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13671
Age : 34
AMOUR : Vince
ETUDES : Journalisme
EMPLOI : Assistante à M.I
Date d'inscription : 12/11/2007

...
Popularité:
75/100  (75/100)
Année à Hearst: 3ème année

MessageSujet: Re: Mais n'était-ce qu'un rêve... ?   Ven 4 Sep - 23:37

    Les réponses à demi-mots de l'apparition Meryl ne m'aidaient absolument pas. J'ignorai pourquoi ce rêve m'assaillait avec autant de réalisme. Le choc de l'enterrement était déjà loin, derrière moi, dépassé et totalement géré... je le croyais. Et rêvé soudainement d'elle me remettait en question. Avais-je refoulé quelque chose ? Sa mort ? Ou autre chose plus antérieur ? Et si c'était cela, comment le savoir, où trouver les réponses ?

    Tant d'interrogations sans réponses !! J'eus un sourire amer :

    - Si au moins tu pouvais m'aider, me guider, m'expliquer certaines choses. Mais tu en es incapable. J'imagine que c'est parce que tu es dans ma tête, tu es moi et pas la Meryl que j'ai connu... Juste une image que j'en ai gardé. Pourquoi tout cela a-t-il l'air si réel ?? Aurais-je un jour des réponses à mes questions ? Tu sais, quand tu es morte, je n'ai pas pleuré. Je pleure peu en général, et tu n'as pas fait exception à la règle. Rien à voir avec le fait que je t'appréciai ou non - en réalité, je t'appréciai dans la mesure du possible, tu étais si secrète ! Mais rien n'est sortit ce jour là. Rien ne transparait beaucoup je dois l'admettre. C'est peut-être ça mon problème, garder les choses pour moi. J'agis ainsi depuis toute petite, aussi loin que je m'en souvienne. Vers l'âge de 3 ans, j'ai le vague souvenir qu'une petite fille avait déchiré mon doudou, qui a fini à la poubelle. Un autre enfant aurait pleuré sans doute, moi non. J'ai subit beaucoup de choses qu'on jugerait difficiles. J'ai rarement pleuré. Ce n'est pas naturelle chez moi. Tu crois que toi, mon rêve d'aujourd'hui, à un rapport ?

    Les mots sortaient à présent par flots continus sans que j'arrive à les arrêter :

    - Je me considère pourtant comme une fille heureuse, équilibrée, épanouie. Je fais des études que j'apprécie relativement, réhaussée par l'activité au journal, que j'adore, et l'aide que j'apporte à M.I... un poste prenant et excitant ! Et puis il y'a Laura, Veronica, et Vince... Je l'aime, à un point ! Je n'ai jamais aimé comme lui, ça m'effraye. Il a tout ce que je recherche, quand on est ensemble, nos conversations semblent naturelle. Et l'alchimie est parfaite. Il est beau, intelligent, intéressant... Qu'est-ce qui pourrait me manquer que je n'ai pas ??
Revenir en haut Aller en bas
Meryl Grimm
Bienvenue
Bienvenue
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2254
Age : 27
AMOUR : RAS
ETUDES : 2ème année à l\\\'Université de Hearst ( criminologie & psychologie)
EMPLOI : Journaliste people au N.N.
Date d'inscription : 20/12/2007

...
Popularité:
75/100  (75/100)
Année à Hearst:

MessageSujet: Re: Mais n'était-ce qu'un rêve... ?   Dim 16 Mai - 23:10

Soudainement, les mots pleuvèrent. Une véritable averse d'enchaînements de mots. Elle avai tbien trop de questions, de doutes. Si Meryl était encore vivante, elle aurait une migraine. L'esprit de la jeune femme s'éloigna alors davantage pour se réassoir sur le tronc, pour répondre à Sélène calmement.

- Je n'ai pas à t'en vouloir de ne pas avoir pleuré à mon enterrement. Je n'aurai pas apprécié cela. En outre, comme tu l'as dit toi-même, j'étais secrète. C'était mon choix de n'avoir pas plus d'attaches. Tu n'es pas quelqu'un d'insensible sâche-le Sélène. Tu es peut-être secrète également et personne ne doit t'en tenir rigueur. Ne laisse jamais les autres te juger sur ce point car ils n'ont jamais vu ton esprit ...

Avec une pointe d'humour, Meryl rajouta, sourire aux coins des lèvres :

- Je suis une exception. Ne t'inquiète pas, je serai muette comme une pierre tombale. Ah oui d'ailleurs, en passant, pourrais-tu faire passer un message aux vivants : J'en ai marre de cette boîte de luxe ! Je veux être incinérer avant d'être totalement déboré par els insectes !

Meryl montra à nouveau un air sérieux et déclara :

- Bah alors bêta. T'attends quoi pour le lui dire ? Je ne sais pas où en est votre couple ou ex-couple mais c'est important de se parler. Surtout s'il s'agissait d'un amour aussi fort ... Sinon, tu seras tiraillée et il ne faut pas que cela arrive ... Tu es assez nerveuse.
Revenir en haut Aller en bas
http://on-the-road66.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mais n'était-ce qu'un rêve... ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mais n'était-ce qu'un rêve... ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Loin de tous, quelle fin tragique. Mais c'était ton choix. ? | Seul pour l'éternité 8D
» SYSIS • J'suis désolée c'était pas fait exprès !
» [Jour V] Mais il était si timide avec elle, qu’ayant fini par la posséder ce soir-là ...
» • Raphaël - Avant j'étais gentil, mais ça c'était avant.
» ++J'était censé t'aimer mais j'ai vue l' averse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Veronica Mars Reborn :: 
{BONUS TRACKS}
 :: 
Remember When
 :: Version 2 {En cours...} :: {OUTSIDE OF HEARST} :: 
Neptune's Beach
 :: Criques sauvages et isolées
-
Sauter vers: