L'histoire de Veronica Mars, 10 ans après la série. Notre héroïne a grandit et mûrit. Elle est aujourd'hui professeur à Hears Universtiy et détective amateur à ses heures perdues.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Numéro quatorze - octobre/novembre 2009

Aller en bas 
AuteurMessage
Sélène Muniz
Suprême detective
Suprême detective
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13671
Age : 34
AMOUR : Vince
ETUDES : Journalisme
EMPLOI : Assistante à M.I
Date d'inscription : 12/11/2007

...
Popularité:
75/100  (75/100)
Année à Hearst: 3ème année

MessageSujet: Numéro quatorze - octobre/novembre 2009   Sam 5 Déc - 16:39



Dernière édition par Sélène Muniz le Sam 5 Déc - 17:10, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sélène Muniz
Suprême detective
Suprême detective
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13671
Age : 34
AMOUR : Vince
ETUDES : Journalisme
EMPLOI : Assistante à M.I
Date d'inscription : 12/11/2007

...
Popularité:
75/100  (75/100)
Année à Hearst: 3ème année

MessageSujet: Re: Numéro quatorze - octobre/novembre 2009   Sam 5 Déc - 16:42



L'édito de la rédactrice


    Cette nouvelle édition du Free Press de Hearst est placée sous le signe de la frayeur ! En effet, les mois d'octobre/Novembre furent riches en incidents, fort heureusement sans conséquences graves.

    Encore en court de rodage, l'équipe journalistique s'est employée à mener l'enquête pour vous retranscrire le plus fidèlement possible ces différents événement qui ont secoués l'université.

    Notons parmi ceux-ci, une alerte à la grippe H1N1 qui a semé la pagaille durant quelques heures dans les couloirs de Hearst, sans compter les incidents dramatiques qui se sont déroulés au court du bal d'halloween.

    Je vous rappelle que si vous souhaitez devenir acteur du journal et vivre ces événements de l'intérieur, vous pouvez reoindre notre équipe en postant votre demande ici.

    Toute l'équipe vous remercie d'être fidèles au journal !



    SELENE MUNIZ
    Rédactrice en chef




Dernière édition par Sélène Muniz le Sam 5 Déc - 17:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sélène Muniz
Suprême detective
Suprême detective
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13671
Age : 34
AMOUR : Vince
ETUDES : Journalisme
EMPLOI : Assistante à M.I
Date d'inscription : 12/11/2007

...
Popularité:
75/100  (75/100)
Année à Hearst: 3ème année

MessageSujet: Re: Numéro quatorze - octobre/novembre 2009   Sam 5 Déc - 16:43

Légendes Urbaines



    Depuis l'arrivée du doyen Moore, il court de drôles de rumeurs sur l'université. Elle serait hantée. Sa réputation sombre s'étend chaque jour d'avantage. Après la Californie, c'est au tour des états du sud-ouest d'en être informés. Les gens prétendent que le fantôme du précédent doyen (tué par un étudiant jaloux, rappelons le) hanterait les couloirs. Selon les versions, il jetterai le mauvais oeil sur les élèves pour certains, ou viendrait le soir glacer le sang des étudiants. Ces rumeurs, infondées, donnent cependant à réfléchir. Sur quoi se basent-elle ?

    Rappel des faits :

    Fin 2008, le doyen décède, tué par un étudiant jaloux du nom de Timothy Foyle, alors assistant du professeur de criminologie de l'époque. L'étudiant fut heureusement confondu par Veronica et finit derrière les barreaux.

    Fin 2008 toujours, une étudiante décède des suites d'un "traitement" à base d'électrochocs, infligés par une secte fondé par la maire de l'époque, Céleste Kane.

    Début 2009, lorsque toute l'affaire éclate, l'université ferme ses portes quelques semaines pour remettre de l'ordre dans son fonctionnement. Un nouveau doyen est nommé. Cependant les choses ne se passent pas comme prévu. Le nouveau doyen semble déjà dépassé. Une atmosphère d'anarchie règne sur le campus. De nouveaux venus, les membres de la Seven Society, malmènes les minorités ethniques. Des actes de délinquance et de racisme se répandent. C'est à ce moment là que les premières rumeurs apparaissent.

    Mars 2009, une étudiante prétend avoir entendu la voix de feu le doyen O'Dell à la radio étudiante. Son témoignage est appuyé par certains autres. Cela reste cependant marginale. Le comité étudiant n'en tient pas compte, pas plus que l'administration de Hearst, et l'affaire est classée. J'ai cependant retrouvé la jeune fille, pour lui poser quelques questions :


    Rencontre avec S.D :

  • MOI : S.D bonjour, merci d'accepter de me recevoir pour revenir sur ces événements. Peux-tu me redire ce que tu avais signalé, en mars, au comité étudiant ?
  • S.D : Je leur ai expliqué que j'avais entendu quelques mots à la radio étudiante, prononcé par O'Dell en personne. J'ai reconnu sa voix !
  • MOI : Es-tu sûr qu'il s'agissait bien de sa voix ?
  • S.D : A 100%. J'avais un jour interrogé le doyen pour un devoir sur table, et au lieu de prendre des notes, j'avais enregistrés ses paroles dans mon dictaphone. J'ai comparé plusieurs fois la voix, et même déformée par la radio, je SAIS que c'était la sienne !
  • MOI : Et le comité étudiant ne t'a pas prise au sérieux ?
  • S.D : Exactement ! Ils m'ont répondu que j'étais dingue et que je devais au plus vite consulter... Bravo, quel professionnalisme le comité !
  • MOI : Comment expliques-tu que tu sois la seule, ou presque, à avoir entendu cette voix dans les hauts-parleurs ?
  • S.D : Parce qu'elle est passée tard le soir. Tous les étudiants étaient rentrés chez eux, ou dans leur chambre étudiante. Moi je sortais de la bibliothèque, j'avais révisé tard. C'est à ce moment là que je l'ai entendu. Il devait être 21h30, environ.
  • MOI : S.D, une dernière chose : que disait la voix ?
  • S.D : Je me souviens très bien, elle a dit : « Je n'oublierai jamais... Il y'aura des conséquences ! »

    Alors, canular ou esprit vengeur ? Le doyen O'Dell tente-t-il réellement de se manifester à travers les hauts parleurs de l'université ? Je vous laisse vous faire votre opinion. Et je vais de ce pas me procurer le dictaphone de S.D afin de mener quelques recherches approfondies. La suite... au prochain numéro !


By Selene Muniz


Dernière édition par Sélène Muniz le Sam 5 Déc - 21:01, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sélène Muniz
Suprême detective
Suprême detective
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13671
Age : 34
AMOUR : Vince
ETUDES : Journalisme
EMPLOI : Assistante à M.I
Date d'inscription : 12/11/2007

...
Popularité:
75/100  (75/100)
Année à Hearst: 3ème année

MessageSujet: Re: Numéro quatorze - octobre/novembre 2009   Sam 5 Déc - 16:46



Tout sur la Grippe H1N1



    L’alerte à la grippe H1N1 ne vous aura surement pas échappé, sauf si vous faisiez partie des chanceux qui n’avaient pas cours à ce moment là et qu’on vous a interdit l’accès aux différents bâtiments de l’université. En même temps, vous avez raté pas mal de chose mais ce n’est pas de ça que je veux vous parler.
    En effet, tout le monde entend parler de cette grippe mais qu’est-ce que c’est réellement ? Que se cache derrière ce nom ?
    Pour répondre à ces questions, un petit retour en arrière s’impose.

    Pour ceux qui auraient eu le malheur de s’endormir pendant les cours d’histoire, il faut savoir que la grippe A/H1N1 est certes la première du XXIe siècle mais pas la première de l’histoire.
    Effectivement, en 1918, le monde entier fut frappé par une autre pandémie grippale du nom de grippe « espagnole », dont le virus était de souche H1N1 (sic), et qui a fait environ 40 millions morts dans le monde. Pourquoi grippe « espagnole » ? Tout simplement parce que l’Espagne ne censurait pas les nouvelles de l’épidémie car pendant la guerre, c’était un pays neutre et que les pays en guerre ne voulaient pas que leurs ennemies sachent que l’armée était affaibli par la pandémie.
    Ensuite, dans les années 1957/1958, ce fut au tour de la grippe « asiatique » de faire son apparition avec un nombre de décès dix fois inférieur à celui de la pandémie de 1918, soit tout de même 4 millions de morts. Ce virus, de souche H2N2, avait frappé le monde en deux temps. Premier temps, ce fut la Chine des provinces méridionales et plusieurs mois plus tard, les Etats-Unis et l’Europe furent touchés à leur tour.
    Dix ans plus tard, la grippe de « Hong-Kong » ou grippe de 68 apparaissait, tuant au passage quelques 1 à 2 millions de personnes. En réalité, cette pandémie à durée deux ans, de 1968 à 1970, se faisant très discret entre les vagues de contamination. Comme vous l’aurez compris, ce virus de souche H3N2, venait de Hong-Kong, d’où son nom.

    Pour en revenir au sujet qui nous intéresse, à savoir la grippe A/H1N1, il faut savoir qu’elle a fait son apparition au mois de mars au Mexique dans des conditions qui sont encore assez floue. De ce que l’on sait, elle aurait tout d’abord été transmise du porc à l’homme auprès des personnes les plus pauvres du Mexique.
    Tout d’abord appelé grippe porcine (après la grippe à bière, heu pardon, la grippe aviaire, il nous fallait bien une petite grippe porcine) parce qu’elle est de souche A/H1N1 qui ne touche normalement que les porcs, elle fut ensuite appelé grippe « mexicaine » car venant du Mexique. Oui mais voilà, ça ne plaisait pas beaucoup aux mexicains alors son nom fut changé pour la grippe A/H1N1. Dorénavant, la grippe A/H1N1 se transmet d’homme à homme.
    Comment se transmet cette grippe ? Tout simplement comme n’importe quelle grippe saisonnière. Pour être plus précise, la grippe A/H1N1, se transmet par la toux, les éternuements et les postillons, par contact rapproché avec une personne porteuse de la maladie (adieux long baisé langoureux et accolade amicale) ainsi que par contact avec des objets contaminés.
    Pour ce qui est des symptômes, ils sont également en commun avec une grippe saisonnière dite classique : fièvre à 38°C, courbatures, grande fatigue, de la toux, des maux de gorge et de tête et des douleurs musculaires et/ou articulaire.
    Vous me direz, s’il y a maladie, il y a forcément traitement. La réponse est oui et même si la plupart des personnes guérissent spontanément, les médecins prescrivent du Tamiflu® qui est un antiviral aidant à ce que le virus ne se propage pas davantage dans l’organisme ainsi que du paracétamol pour contrer les symptômes.

    Bon c’est pas le tout mais après ces recherchent sur la grippe A/H1N1, il faut que j’aille chez le médecin, j’ai subitement tous les symptômes (je dois surement devenir paranoïaque) et il serait dommage que je vous remette en quarantaine vous ne croyez pas ?

    Ho, une dernière chose, pour éviter la contagion, suivez bien les règles d’hygiène préconisées et si toutefois après avoir lu cet article vous pensez, comme moi, avoir la grippe « mexicaine », pardon, la grippe A/H1N1, appelé d’abord votre médecin traitant. Et surtout, garder en mémoire que la grippe saisonnière fait environ 500 000 morts par an à travers le monde.


By Lilly Kane



Dernière édition par Sélène Muniz le Sam 5 Déc - 21:02, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sélène Muniz
Suprême detective
Suprême detective
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13671
Age : 34
AMOUR : Vince
ETUDES : Journalisme
EMPLOI : Assistante à M.I
Date d'inscription : 12/11/2007

...
Popularité:
75/100  (75/100)
Année à Hearst: 3ème année

MessageSujet: Re: Numéro quatorze - octobre/novembre 2009   Sam 5 Déc - 16:46



La grippe fait trembler Hearst


    Hello tout le monde je pense que personne n’as manqué la journée : « planquez vous dansla salle la plus proche pour cause d’épidémie de grippe » A à moins que vous n’ayez été faire un tour sur la planete mars ce jour là et que vous ayez rencontrer des autochtone qui vous ont convaincu de rester, vous en avez tous entendu parlé. Après l’article de ma chère collègue vous savez maintenant ce que vous avez risqué maintenant à moi de vous apprendre ce qui s’est réellement passé.

    Tôt dans la matiné, notre doyen , Douglas Moore, a reçut un appel d’un medecin disant qu’il avais reperé un cas de grippe H1n1 qui étudiait ici dans notre chère universitè de Hearst. Ce médecin du nom de Mr MacJackers ayant analisé l’élève a aussitôt précisé que bien qu’il l’ai déconseiillé il n’a pas put l’empecher d’aller en cours. Le problème : il ne connaissait pas le nom de l’élève en question. Bizzarre me direz vous ? oui bizzarre surtout qu’après avoir examiné chaque éléve, en particulier les élèves d’origine mexicaine comme l’a décrit le medecin, aucun éléve ne s’est avéré être contaminé par le virus. Aujourd’hui le doyen pense que c’était une farce d’étudiant sans doute. Mais ce qui nous interresse n’est pas là, ce qui nous interresse est tout ce que vous avez vécu ou subit (ça depend des cas) pendant cette mise en quarantaine.

    Ayant donc reçut cet appel, le doyen s’empresa de faire passé ce message au haut parleur :
    «Attention, ceci n'est pas un exercice !
    Un étudiant présent parmi vous est porteur de la grippe H1N1 et par conséquent très contagieux. Nous allons donc prendre les mesures d'urgence qui s'imposent - DANS LE CALME : Que chaque étudiant gagne IMMÉDIATEMENT la salle la plus proche, et s'y enferme en attendant plus d'instruction. Pour votre bien et votre sécurité, ne sortez plus de cette pièce une fois choisi ! Pas de panique ni d'affolement, cela ne servirait à rien !
    Je rappelle que ceci n'est pas un exercice ! Merci de votre compréhension !»Oui je pense que cet appel est encore tout frais dans vos mémoire : ça sonné la fin des cours pour certain, le debut de la paranoïa pour d’autre et pour d’autre encore le commencement d’un suplice (j’aurais aimé dire sans fin mais si rassurez vous ils s’en sont sortis).




Donc chacun a gagné la salle la plus proche , formant ceratins groupes interressant. Premièrement zoom sur le groupe dans une salle de classe reunissant Veronica Mars, Logan Echolls, Effy Pearson et Ethan Spencer( apriori un nouvel arrivant qui d’après mes sources serait le cousin de notre prof d’informatique adoré…enfin pas par toutes). Veronica et Logan… vous avez deja entendu parlé de ce couple là, il sont genre aussi connu que Roméo et Juliette, m’enfin non ce ne sont pas Roméo et Juliette car d’après mes soureces (oui mes sources savent tout) ils ne sont plus ensemble, d’ailleurs Logan aurait eut dernièrement un petit problème d’ordre médicale (bonne chance Logan !) . Donc ces quatre là furent enfermès ensemble. Notre photographe Veronica, a tiré de très interressantes photos sur Effy et Ethan en pleine conversation (qui dit que c’était une conversation innocente ? ?). Lorsque le moment des prise de sang est arrivé devinez qui la refusa. Perdu ! ! je suis sure que vous auriez parié Logan Echolls notre renommé rebel… Eh bien non ce fut Effy,Effy pearson qui eut beaucoup de mal, mais cette histoire s’est bien terminé rassurez vous la belle a finalement accepté de se faire vacciné et ils s’en sont tous sortis avec un peu de sang en moins.

Ensuite, un autre groupe qui peut nous interresser le groupe des toilette. Eh bien oui les toilettes des filles furent ce jour là mixte. Et quel meileur lieux de quarantaine pour l’un des plus grand dragueur de l’université j’ai nommé : Dick Casablanca. Il eut pour compagnon de toilette ce jour là Vince Newman Le professeur d’informatique (qui n’est pas le moins dragueur non plus d’après ce que j’ai comprit en tout cas avant sa rencontre avec notre co redactrice : Sélène Muniz). Ils eurent tout deux le droit à la compagnie Laura Leung et de Lena McTaylor.Vous avez tous deja entendu parler de Dick ? Eh bien vous devez sans doute vous douter de sa manière de detendre l’ambiance. Pour les autres je vais vous expliquer :draguer toute les fille sur place. Enfin bref peut-etre ne suis je qu’une mauvaise langue et qu’il n’as pas ennuyé Lena à ce point , il a plus porté attention à ce qui passé à la radio… D’ailleurs il paraît que Vince aurait quitté les toilette pour allé rejoindr esa bien aimé malgrè le message de l’administration. Dick aussi a tenté une fuite mais il n’as pas put s’échappé rattrapé par un de ces hommes habillé en blanc qu’on appel infirmier.

Et ce qui passait à la radio concerne notre dernier groupe : Selene Muniz ,Lilly Kane et Eli Navarro. Vous avez sans doute entendu parlé d’une époque heureuse ou elles étaient amies envers et contre tout (et on a le droit de suposer que ces affinitès ne s’arrètaient pas à l’amitié vu ce qu’il s’est passé)mais ces temps sont révolus depuis l’affaire de la secte… et nous en avons eut une demonstration à la radio au grand divertuissemnt de chacun. De toute façon il fallait s’y attendre ces trois etudiant entre lesquels il y a de fortes tensions dans une radio universitaire quel meilleurs plan pour égayer nos journée en quarantaine. Ainsi vous avez eut le droit au résumé de leur relation en son je crois n’avoir plus grand chose à dire là dessus ils m’ont maché le travail. Vous savez donc tous ce qui s’est passé entre Lilly et Sélène mais celui que je plaint le plus est Eli navaro et oui deux filles au caractère aussi fort en train de se créper le chignon , ça n’est pas bon pour les nerfs. Lorque les paroles de Lilly devinrent plus blessant que juste quelque remarques sur les origines de Sélène, le prince charmant de cette dernière, Vince, est comme je l’ai dit entré dans la salle. Ce que vous ne savez pas c’est ce qui s’ets passé une fois les micros éteints c’est qu’il y a sans doute eut reglement de compte…Enfin bon après toutes ces agitation il y eut prise de sang pour tous meme Lilly et Eli qui ont eut droit à une intervention… musclée.
Bref malgrè tout, l’alerte grippe a laissé l’université dans le meme état qu’elle l’avait trouvé à part peut-etre quelques tensions qui se sont empirées.



By June St James



Dernière édition par Sélène Muniz le Sam 5 Déc - 21:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sélène Muniz
Suprême detective
Suprême detective
avatar

Féminin
Nombre de messages : 13671
Age : 34
AMOUR : Vince
ETUDES : Journalisme
EMPLOI : Assistante à M.I
Date d'inscription : 12/11/2007

...
Popularité:
75/100  (75/100)
Année à Hearst: 3ème année

MessageSujet: Re: Numéro quatorze - octobre/novembre 2009   Sam 5 Déc - 16:53



Halloween sanglant !


    « Voici une brève de dernière minute sur le bal d'halloween, qui s'est déroulé sous de sombres auspices, le soir du 31 octobre. En effet, alors que les étudiants arrivaient en nombre dans la villa de la Seven Society, une pièce du manoir fut discrètement fermée à clé, emprisonnant un petit nombre de jeunes qui s'y trouvaient.

    Visiblement deux jeunes de la Seven Society y ont mis en scène une fausse prise d'otage pour impressionner leurs captifs. Ils avaient soigneusement préparé leur coup. Entre la musique et la fête environnante, personne ne s'est aperçut de ces "disparitions" et la mise en scène macabre est passée totalement inaperçu. Les agresseurs, masqués, n'ont pas encore été retrouvé. Tout au plus, l'un d'entre eux a été pris à partie, après coup, par Lilly Kane, la fille du célèbre homme d'affaire. Mais l'administration, qui manque d'éléments pour retrouver les auteurs des faits, semble avoir classé l'affaire.

    Gageons cependant que Veronica Mars, qui se trouvait également parmi les étudiants emprisonnés, cherchera à résoudre ce mystère. L'affaire est donc à suivre, nos équipes s'y emploient !
    »




By Selene Muniz


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Numéro quatorze - octobre/novembre 2009   

Revenir en haut Aller en bas
 
Numéro quatorze - octobre/novembre 2009
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Journal, Edition Octobre-Novembre
» Survivor Series - 22 novembre 2009 (Résultats)
» un nouveau succes pour forum haiti .Ole!
» Tournoi CE le 21 Novembre 2009 à Rôle Games Marseille
» souper joel brixhe jr le 7 novembre 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Veronica Mars Reborn :: 
{BONUS TRACKS}
 :: 
Remember When
 :: Version 2 {En cours...} :: {HEARST UNIVERSITY} :: » Bureau Des Admissions :: Kiosque à journaux
-
Sauter vers: